Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses
Photo montrant l'édifice du 201, rue du Roi

201, du Roi

Si tu connais cette adresse, c’est sûr que tu as souri. Si cette adresse ne te dit rien, assied-toi, laisse-moi te présenter le Q.G. de Saint-Roch.

Communément appelé le Bloc du Roi, cet établissement en béton massif rappelle l’architecture des immeubles dans les cités en banlieue parisienne. Nouveaux arrivants, dealers de drogue, prostituées, assistés sociaux, personnes âgées et j’en passe, tous réunis sous le même établissement.

Et moi j’ai 6 ans, j’entends encore les bruits différents d’un étage à l’autre, les enfants qui courent, car à un certain âge, on ne sait pas marcher, les parents qui crient dans des langues étrangères, car y’a des langues qui nous donnent l’impression qu’elles se sont construites dans des cris. Au cinquième c’est particulier, d’un côté de l’ascenseur on entend les soûlons hurler par-dessus leur musique et de l’autre côté on entend le désespoir des voisins qui en vain se font justice en enchaînant des « Farmez vos yeules ». Plus loin dans le corridor, on entend les prières, les invocations et les supplications à Dieu.

Et moi j’ai 6 ans, je sais reconnaître les odeurs de curry entremêlées avec les odeurs de steak haché sur un étage et poulet aux arachides et saucisses merguez sur un autre étage. Au quatrième, l’odeur de l’encens qui brûle sous les méditations profondes devant la porte du 401 et plus loin dans le corridor, l’odeur de la cigarette qui s’imprègne dans les accès de toux de M. Le Brigadier.

Et moi j’ai 6 ans, je nous vois encore jouer au ballon chasseur dans la cour, tantôt en éclats de rire, tantôt en fragment de chicanes, essayant tous de s’expliquer dans différentes langues, l’incompréhension dans les yeux, mais le sourire pour terrain d’entente avant de reprendre les activités, et ce jusqu’à ce que la mère de Mohamed lui crie de venir nettoyer sa chambre, la mère de Boshra, lui crie de venir manger, la mère de Rafik vienne lui tirer les oreilles car il a encore échoué un examen de français et mon père nous supplie pour la troisième fois de venir faire la prière. C’est alors qu’on ramassait le ballon et qu’on se disait au revoir, une salutation de la main à laquelle chacun répondait de son mieux, Salem, Shalom, Tuzosubira, Salut, See you tomorrow.

Et moi j’ai 28 ans. Pour moi l’emblème de Saint-Roch, le quartier général où se brassent les grosses affaires. Les premiers contacts avec leur terre d’accueil de plusieurs générations à venir, c’est ce bloc-là.

Le 201, rue du Roi.

Photos : Plaquie

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Merci à nos partenaires